Chroniques de Vie par David R

10 septembre 2012

Au secours j'ai 30 ans ...

J’ai 30 ans…

Je me suis toujours demandé ce que cela faisait d’avoir 30 ans, de quitter sa vingtaine pour devenir un adulte. 
Serai-je plus responsable ? Ma perception de ce qui m’entoure sera t’elle différente ? A quoi ressemblerai-je à cet âge ?
La vérité la plus probante est que rien ne change le jour ou nous atteignons notre trentaine. Votre vie demeure identique, les gens autours de vous, vos amis, votre famille restent intacts, rien ne change lorsque nous avons 30 ans. Du moins les apparences restent les mêmes.
J’ai passé du temps à errer dans mon esprit, j’ai essayer de savoir ce que produisait sur moi l’arrivée de cette étape, car il s’agit bien d’un cap. J’ai d’abord pensé que ça n’avait aucune importance pour moi car il n’est pas si difficile d’admettre de vieillir mais je me suis étrangement surpris à passer en revue ces dix dernières années, comme si l’heure du bilan avait enfin sonné. Certains diront que je n’ai que trente ans, d’autres penseront que je me fais plus vieux.
Une grande évolution s’est produite depuis mes 20 ans, j’ai muri, grandi, affirmé mon tempérament si souvent refreiné, j’ai acquis la confiance qui me manquait tant, mais j’ai surtout réussi à accepter qui je suis sans masques ni conditions. La confiance en soi n’est jamais vraiment acquise, elle se travaille, se gagne un peu plus chaque jour, chaque année, avec la maturité. 
Il m’aura fallu dix ans pour être moi, Dadoo, Daddy, Doudou, Juanito, tant de surnoms qui m’ont été gentiment octroyés par vous. 
Dimanche 12 aout 2012, 23H50, dans 10 minutes j’ai trente ans ! Les sentiments se bousculent, se chamaillent, je passe de l’angoisse, à l’impatience, mes mains sont moites, je veux que ce moment se termine, je veux avoir 25 ans, je veux rester adolescent, insouciant et déraisonnable, je veux la liberté, je ne veux pas franchir la ligne d’arrivée… 
Les douze coups de minuit sonnent la fin d’une époque, nous sommes le 13 aout 2012, je n’aurai plus 20 ans. 
Nous y sommes, je passe en revue les années, les époques de ma vie, mes joies, mes peines, mes galères. J’ai 30 ans, et le vécu commence à se sentir tant les souvenirs fusent de toutes parts. J’ai découvert tellement de choses, vécu tant d’aventures, rencontrés des gens formidables qui emplissent mon cœur de bonheur et d’amour. J’ai connu des moments sombres, des épreuves de vie, j’ai pleuré, mais tellement ri. Mes péripéties sont devenues des histoires amusantes, qui paraissent si dérisoires aujourd’hui. Je ne garde aucuns mauvais souvenirs, seulement des expériences enrichissantes, qui m’ont permis de mieux apprécier l’instant présent. 
Qu’est-ce que cela fait d’avoir 30 ans ? Je pose cette question car elle est redondante à chaque étape dite importante. Je vous répondrai qu’il est étrangement simple de passer ce cap. Je suis à la fois serein, interrogatif quant à la suite, je n’ai pas assez de recul pour étayer sur les conséquences d’être trentenaire mais il se produira forcément de nouvelles aventures. Je vais prendre le temps de profiter de la vie, de vous dire que je vous aime encore et encore car la course contre la montre commence maintenant (ne paniquez pas)
Quelques verres avec un ami, une discussion philosophique, il me fait part du fait qu’il est essentiel de dire aux gens qu’on les aime car le temps passe vite, trop vite... On cohabite sans jamais vraiment se rendre compte de ceux qui nous entourent, prenant l’amour pour acquis. Il n’est pas compliqué d’aimer, il est juste difficile de vaincre la pudeur. 
Je n’ai pas peur de l’avenir, j’ai 30 ans et j’aspire à devenir quelqu’un, je veux voir les choses en grand, je ne veux plus me restreindre, ni patienter. Je veux la smart box « épanouissement total », avec joie, bonheur, et frissons garantis. J’ai soif de vivre, de rencontres, de voyages, d’aventure. Je veux pouvoir flirter avec la réussite, embrasser la liberté de faire tout ce qui germe dans mon esprit. Je n’ai que 30 ans, mais si je constate la rapidité à laquelle le temps défile, je veux être capable de m’offrir encore plus de bons souvenirs pour mes 40. L’avenir est devant moi, il ne me reste plus qu’à accueillir les surprises que la vie me prépare. Mes 29 ans furent l’année du break, de l’introspection, de la réflexion, du renouveau. Mes 30 ne font que commencer alors nous verrons bien ;)

Bonjour David, 30 ans.


David R.

Posté par Dadoo R à 15:16 - Commentaires [0]